• josephine2

    Nouvelle interface plus dynamique pour les jeunes


  • josephine6

    Photo prise par un stagiaire dans le cadre de l’atelier photo


  • Des ateliers permettant d’acquérir un savoir-faire et des compétences transférables au monde professionnel. L’espace propose différentes activités, des ateliers de socialisation qui s’appuient sur une dynamique de groupe, qui doivent être utiles socialement et permettre de confronter les jeunes aux réalités concrètes du travail. Ces ateliers permettent aux jeunes de ne pas culpabiliser sur leurs situations, ils peuvent se rendre compte que d’autres éprouvent des [...]

Animé par : Audrey Casbonne

Fréquence : 1/2 journée, le vendredi après midi

L’association Les Enfants du Jeu anime un atelier de jeux de règles hebdomadaire en direction des jeunes de Nord-Ouest.

L’objectif de cet atelier est de permettre aux jeunes de jouer. Le jeu est une activité culturelle construite par le(s) joueur(s). Nous défendons l’idée que le jeu est une activité appartenant au second degré offrant un espace de décisions qui n’auront pas de conséquences dans la réalité du joueur. En cela nous pensons que l’activité ludique contribue à la construction et à l’épanouissement de l’individu tant sur le plan cognitif, affectif que relationnel.

L’articulation entre jeu et réinsertion sociale et professionnelle

Le jeu contribue à la réinsertion du jeune en participant à sa re-construction. De nombreux effets induits découlent du jeu. Jouer nécessite et permet :

 

  • La mobilisation et l’exercice des compétences acquises ou en voie de l’être. Jouer nécessite d’utiliser des compétences. Elles peuvent être cognitives, affectives et/ou sociales. En les utilisant le joueur les exerce et les expérimente. Il peut le faire d’autant plus sereinement que le jeu ne l’engage pas dans la réalité.
  • L’exploration et l’expérimentation de ces compétences et capacités contribue à construire ou consolider l’estime de soi, essentiel à l’apprentissage quel qu’il soit.
  •  La règle permet et structure le jeu. De plus elle est souvent porteuse de codes sociaux et culturels. Ainsi qu’elle soit inscrite dans l’objet ou inventée, elle suppose l’adhésion du joueur et, par-là sa prise de décision, mais également sa capacité à fonctionner au sein d’un groupe en expérimentant diverses relations sociales.

Il est essentiel pour nous de préserver le cadre ludique pour permettre aux jeunes de faire l’expérience du jeu et non de dénaturer le jeu à des fins didactiques. Ces jeunes, souvent fragilisés sur le plan affectif ont besoin d’explorer leurs compétences tout en préservant leur estime de soi. 

Les ludothécaires des Enfants du jeu travaillent conjointement avec les professionnels de Nord Ouest en faisant des bilans régulièrement sur le contenu des ateliers afin de permettre aux éducateurs d’évaluer l’impact que le jeu pourrait avoir sur le jeune.